Un grand pas en avant

Cette année fut riche en rebondissements. Que de bonnes choses qui sont arrivé finalement toutes à la suite les unes des autres sans prévenir. Malgré la crise sanitaire, je fus ravie de voir que beaucoup ont été présents pour demander des shootings extérieur et parfois découvrir leur premier shooting en ma compagnie.

Mais ce qui m’as le plus rendu fière cette année fut deux choses que je ne pensais pas possible jusqu’à que ça me tombe dessus : Une parution dans un journal cosplay (Cosmag) et une exposition photo à Annecy, ma ville natale.

La parution dans le journal fut proposé tout d’abord à l’adorable cosplayeuse Irezumi Cosplay. Celle-ci m’a par la suite contactée pour me demander si j’autorise le magazine à publier mes photos pour leur article parlant du cospositive dans le monde du cosplay. Honoré par la proposition, et soutenant très fortement ce mouvement, j’ai accepté immédiatement leur proposition. Sans compter que le magazine est tenu par des personnes adorables et très sérieuses dans leur travail. Bien qu’une passion, ils y mettent une volonté de fer afin de fournir un contenu toujours plus captivant et varié sur le cosplay, l’univers du manga et du Japon en général. Si vous ne connaissez pas, je vous invite à faire un petit tour sur leur facebook : Cosmag.

@Cosmag, 2020 @Irezumi Cosplay

Quelle ne fut pas ma surprise de voir l’une de mes photos en pleine page pour cet article ! Je dois avouer avoir été encore plus fière à ce moment-là. Mon travail montré ainsi m’a reboostée dans mon envie de me surpasser. Un petit coup d’adrénaline venait de percuter mes envies, mes idées, et surtout, venait de bousculer pas mal de choses déjà apprises. Je venais de mettre un pied dans un monde que je ne connaissais pas encore, celui de la publication. Je vous avoue que, même si je suis honoré d’avoir fait partie de l’aventure pour ce deuxième volume, j’ai aussi été très stressée à l’idée de montrer mon travail ainsi, car oui, c’est une nouvelle sensation, un nouveau défi. Certains qui ne me connaissaient pas encore ont pu avoir un aperçu de mon travail en grand format si j’ose dire ça ainsi. C’est assez angoissant de ne pas savoir réellement ce que les gens en pensent, mais en même temps, c’est un défi que j’ai aimé relever.

Aujourd’hui, je suis contente de dire que j’ai eu cette première page, même si pour beaucoup ça ne doit pas signifier beaucoup. Pour moi, c’est un énorme pas en avant et aussi une preuve que vous aimez mon travail.

@Irezumi Cosplay, photo de l’article par Jkanda. Japan Touch 2019.

Ensuite, quelques mois plus tard, après la parution de ce deuxième volume, je fus contactée par un auditorium. Je fus assez intrigué lorsque j’ai écouté ce message vocal (car oui, j’ai raté cet appel car j’étais au travail). La jeune femme me parle alors d’une semaine consacrée au manga et à l’univers qui l’entoure. Elle a donc pensé à exposer des photos pour cette occasion. Elle me dit avoir trouvé mon nom en tapant « photographe cosplay », et qu’en voyant mon travail, elle fut curieuse d’en apprendre un peu plus sur cet univers, mais aussi, qu’elle apprécie mes clichés. Tout naturellement, elle me propose alors d’exposer certains de ses derniers à l’auditorium de Seynot, à Annecy en Haute-Savoie. Autant vous dire que ce fut presque un oui immédiat. Exposer dans ma ville natale est un petit plus pour cette exposition, qui fut elle aussi, une première pour moi. Après une organisation un peu chaotique de ma part et de la sienne, car prises toutes deux par le temps, nous avons finalement pu mener à bien ce projet qui lui tenait à cœur.

@Auditorium Seynot, Annecy, 2020

@Mayumi, Kairi Otakkun, Melookay, Amekumi, Japan Expo Sud 2020, Marseille

J’ai pu, aux côtés de Takumi Artist que je leur ai recommandé, exposer pour la toute première fois. Ce n’était peut-être pas une grande exposition, mais, pour moi, c’était une vague d’émotions qui m’a touché. Avoir des retours aussi chaleureux sur des années de travail est quelque chose d’agréable qui vous pousse à donner toujours plus.

Je n’ai pas pu aller voir cette exposition, mais grâce à certains d’entre vous via Instagram, j’ai pu en voir quelques bouts. Je remercie d’ailleurs le Manga T Annecy pour avoir partagé mon travail directement sur votre page Instagram, mais aussi pour votre retour juste adorable.

@Manga T Annecy, 2020 @Kairi Otakkun, Melookay, Amekumi, Linupix, Aspho

Deux petits évènements en un an qui m’ont permis de réaliser que je ne travaille pas dans le vide. J’ai réellement envie de faire de ma passion une partie de ma vie. J’ai envie de vivre de celle-ci à long terme. Alors, même si ça commence par de petites parutions ou de petits évènements à droite à gauche, je me dis que c’est ainsi que je vais pouvoir doucement toucher ce rêve. Mais, je sais aussi que je ne serais jamais arrivé aussi loin sans vous. Je profite de cet article pour remercier les fans de la première heure, remercier mes amis et ma famille qui m’ont toujours soutenus et me soutiennent encore. Merci à vous tous d’être aussi chaleureux !